samedi 14 juin 2008

LIVRE


Les Irlandais nous ayant montré qu'ils préféraient une Europe des peuples à celle des technocrates de Bruxelles soutenue par l'autre, celle des princes de la cour de Strasbourg...
Les hommes bleus ayant prouvé une fois de plus qu'ils préfèrent la piste aux étoiles à la pelouse d'un stade...
Intéressons-nous (si vous le voulez bien) au livre qui vient d'être menacé par une modification de la "loi Lang" proposée par le député Nouveau Centre Jean Dionis du Séjour (d'Agen du lot-et-Garonne).
Je viens de confier à son blog (www.jeandionis.com/blog) le mot suivant que je vous propose de partager :

"Bonjour,
Mille et une excuses d'entrer aussi tardivement dans un débat aussi ardemment alimenté depuis plusieurs semaines. Mais je le fais aujourd'hui, l'amendement fondé sur une argumentation fantaisiste ayant été fort heureusement repoussé, pour signaler que tout a été dit par des acteurs de la chaîne du livre (ou presque tous) sauf par... les auteurs !
Aucun auteur sur ce forum (Monsieur Debord s'exprimant plutôt en sa qualité d'éditeur me semble-t-il). Aucun de celles et ceux qui sont à l'origine de la création littéraire ! Sans l'auteur... pas de livre, donc pas d'éditeur, pas de diffuseur-distributeur, pas de libraire, pas d'économie du livre, pas de loi, ni d'amendement !
Aviez-vous consulté les représentants des auteurs, Monsieur le Député ? Et vous, tous les acteurs précités, quel cas faites-vous de ces femmes et hommes qui vous confient leur texte en espérant être traités un peu humainement, de ces femmes et hommes délaissés au profit exclusif de locomotives produites par le système marchand, condamnés souvent, pour survivre, à écrire les livres que signeront des politiques incapables de mettre en ordre leurs hypothétiques idées et maîtriser leur propre langue ?
Quand verra-t-on, dans les salons et librairies, un rayon ou un espace réservé aux "LIVRE ECRIT PAR SON AUTEUR" ? Parce qu'il serait, à l'évidence, de dimensions réduites, il ne coûterait pas une fortune !
Quand, Monsieur le député, un projet de loi sur la traçabilité du produit publié ? On l'exige bien de l'entrecôte !
La protection de l'auteur véritable du livre, celle aussi du consommateur-lecteur, valent bien celle de l'amateur d'andouille !
Quand ?"
photo GL

2 commentaires:

micheline84 a dit…

oui qui a dit traçabilité??
les auteurs ne sont pas ceux que l'on pense mais les supporters , comme chacun sait, d'une cause bien entendue et très rentable!

diplodocus continental a dit…

"Les hommes bleus":il a bien fallu qu'ils ne fassent pas comme les autres.C'était eux qui terrifiaient l'armée romaine?Le visage peint en bleu,ils étaient effrayants dans le brouillard!Dites,c'était eux les Pictes?Ils n'ont pas oublié qu'ils étaient capables de nous flanquer la pile,de nous tenir la dragée haute...Here we are!Fidèles à eux memes...Cela tient du génie votre lien dans le temps!Merci,J'adore!