mercredi 18 juin 2008

Europe et... THON !


Décidément, il faut être blindé pour être encore Français et… Européen !
A chaque crise ou situation intérieure insupportable pour les citoyens-consommateurs (dépenses publiques incontrôlables, TVA restauration, déséquilibre budgétaire, prix du carburant à la pompe, disparition des aigles pyrénéens…), les grands responsables administratifs et politiques hurlent contre cette Europe qui nous contraint, nous pousse à la faute, nous empêche de vivre une vie saine et agréable ! Peut-être est-ce même cette redoutable Europe qui a collé au gazon les godasses de nos spécialistes de l’intelligence des pieds, l’autre soir face à l’Italie, et imposé sa sélection boiteuse au pauvre intello de bazar futur jeune marié Domenech !
Aujourd’hui, c’est la vision barniérisée de la pêche au thon rouge en Méditerranée qui met l’Europe et sa commission de Bruxelles au ban de la société française.
A force de surpêche, il est en voie de disparition, ce thon rouge. Toutes les observations le confirment. Sauf celles des pêcheurs qui prétendent que notre mer mère d’Union regorge encore de ces poissons si recherchés, non seulement par les gourmets irrespectueux de chez nous, mais encore par ceux de Russie, du Japon, et autres lieux (presque aussi noirs !). Nous fonctionnons actuellement non plus sur un stock naturel raisonnable, mais sur la réserve vitale ! D’où la décision de la Commission européenne de limiter la pêche, au grand désespoir de ses professionnels.
Alors, parce qu’il est plus facile de crier aux pêcheurs "c’est pas moi, c’est l’autre ! ", notre ministre Michel Barnier parcourt les salles de presse et les quais de ports en hurlant "Bruxelles ment ! Il y a encore du thon dans la mer et de beaux jours à venir pour nos pêcheurs ! Bruxelles ment !"
Politique de cour de récréation d’école maternelle !
Le courage politique de Michel Barnier n’a jamais crevé les écrans ni les feuilles de presse ! Mais là, en matière de veulerie, les records sont battus !
Selon lui, c’est donc l’Europe qui nous empêche de faire des ronds dans l’eau avec des filets meurtriers, l’Europe qui tripatouille les données scientifiques, l’Europe qui a incité les pêcheurs à se suréquiper, l’Europe qui affame leurs familles ! Cette Europe menteuse qui en veut à une France pourtant si respectueuse (respect tueuse ?) de l’environnement… pour preuve sa gestion du dossier OGM !
Comment, dans ces conditions, croire encore à cette Union Européenne seule capable de tenir tête aux Etats-Unis, de tenir à meilleures règles internationales la Chine et la Russie, de limiter les dégâts de la mondialisation, de faire progresser la vision sociale d’une humanité travailleuse si malmenée par un patronat international tout puissant ?
Avec sa politique thonière de garnement "c’est pas moi, c’est l’autre ! " Michel Barnier, aux seules fins de dissimulation de son manque de courage politique, piétine ce drapeau si difficilement dessiné par nos pères et annonce d’autres votes tout aussi dévastateurs (au grand bonheur des Etats-Unis et de l’OTAN) que le referendum français d’il y a quelques mois, et que celui, très récent de l’Irlande !
Un peu de dignité ne nuit à personne, Monsieur le Ministre ! Il devient urgent, de cesser de confondre pêche au thon et pêche aux… voix !
Sinon la prochaine présidence européenne française pourrait bien devenir à nos dépens un spectaculaire numéro de cascade ratée !
Déjà qu’elle s'annonce comme un pitoyable exercice de funambule !
photo fotosearch

5 commentaires:

micheline84 a dit…

plus besoin d'une humanité travailleuse! qu'elle crève!
quelques superman suffiront avec une grosse panse remplie de fuel avec un miniscule bouton de mise à feu,une petite tête hérissée d'antennes à capter les messages de l'au delà...et les divines symphonies interstellaires...

Bon que faire?
que faire de ces hommes soldats dont on n'a plus besoin?
de ces balayeurs de rues, de ces petits maraîchers..sur terre fraîche??
il eût fallu prévoir...?
on peut encore aimer son prochain??
partager les gâteaux?
travailler moins pour vivre plus?

diplodocus continental a dit…

Oui, nous sommes en face de gens qui veulent que l'on crève!Ce n'est pas possible! Qu'allons-nous devenir? Nous faisons des économies pour faire la guerre.C'est sur!Cette histoire motivante des complots,ressemble à s'y méprendre à ce que nous avons déjà entendu dans les années trente.Que c'est dangereux tout çà!Pour le thon,il suffit d'aller à cinq heures du matin au marché aux poissons de Tokyo,à celui de Pusan en Corée du Sud vous verrez les dégats produits par les filets dérivants qui raclent le fond des mers sur cinquante Kilomètres .Les Japonais se sont armés dernièrement.Bien fol celui qui s'y frotte...

beatrice a dit…

Notre équipe poussive comme d'habitude,je dirai mieux maniaco-dépressive face aux Italiens qui, eux ,s'en sont donnés à coeur joie!J'ai entendu un nom comme Boufon...De toute façon,ce sont les bouffons qui gagnent!Trois à zéro ..Oh la honte!J'ai du mal à m'en remettre

micheline84 a dit…

je vois bien aussi que le chauvinisme absurde est de retour!
Pauvre europe!

claudie a dit…

Lorsque j'ai lu votre texte Gilles, je n'ai pu m'empêcher de penser à Bobby Lapointe : ...La maman des poissons
Elle est bien gentille
S'ils veulent être maquereaux
C'est pas elle qui les empêche
De s'faire des raies bleues sur le dos
Sur un banc de peinture fraîche...

La France fait bien ce qu'elle veut face à certaines injonctions de l'Europe. et la France est sourde, les politiques ont bien souvent besoin d'un appareil auditif tant ils sont sourds aux évidentes évidences : le thon, les OGM, la dette publique, l'état de misère des prisons ... mais, l'Etat a toujours raison.

Et notre parole, quand sera t'elle entendue ?
La présidence française de l'Europe va être marquée de somptueuss réceptions pour les nantis de la politique au frais de l'Europe, la France, nous donc.

Bobby Lapointe,Petit homme qui vit d'espoir : ...Elle a dit : "le truc de l'espoir
On m'l'a déjà fait, pas d'histoires
Offre-moi des réalités
Sinon sur moi faut pas compter...