lundi 23 février 2009

Nancy Place Stanislas...

Voilà quelques jours...
Amphitrite avait... froid aux pieds !
image Fontaine d'Amphitrite Place Stanislas Nancy photo GL

8 commentaires:

michèle a dit…

Bonsoir,
ce jour j'ai reçu votre livre "Julie Victoire".
Après le CD de Jalhouse.
Votre livre.

Ainsi j'ai l'impression de sortir du monde "blogs".

Bien à vous.

(Nancy me fait froid dans le dos et me brise le coeur, le 26 décembre 2008, nous accompagnions un très cher ami dans sa dernière demeure..Pont St Vincent..)

Anonyme a dit…

qui a les pieds froids, à le coeur chaud (c'est moi qui le dit). J.C.

Gilles a dit…

Merci, chère Michèle, pour Julie-Victoire. Votre lecture va offrir un nouveau beau terreau à ses idées si généreuses ! Elle a semé. Ensemble, favorisons la récolte !
Et... oui... Nancy ! Il faisait froid, ce jour-là, sur la place et dans les coeurs !
Même si, mon cher Jean, les pieds froids sont le signe d'un coeur chaud.
Car ce même coeur peut être, simultanément, brûlant d'amour et glacé de douleur !
Là est l'un des grands mystères de l'âme humaine.
Amitié à vous deux, mes chers amis.
Gilles

Anonyme a dit…

J'ai oublié de vous féliciter pour la très belle photo, très bonne composition, Amphitrite n'a jamais été si bien mise en valeur. Quand ferez vous un album de vos oeuvres photographiques ! J.C.

jalhouse a dit…

Cher poête ,
Hou, là .. en effet elle devaitavoir froid au pieds , cela dit l'image est magnifique ..
bise ..
Et surement rdv le 24 mars du côté de Vannes . je me ferrais un plaisir d'étaler sur mon blog cette surement bien jolie rencontre..
Bien amicalement ...

joelle a dit…

voilà une ville que je ne connais pas mais que j'ai bien envie de découvrir....
j'ai comme tout le monde entendu dire le plus grand bien de la place Stanislas... je ne l'ai jamais vue

Pas a pas a dit…

bonjour
je connais bien cette place ,mon pere est de commercyet de meligny le petit et ma tante de Nancy
j'ai ecris un livre sur mon pere et je fais reference a cette place
amities litterarires

Gilles a dit…

Merci, cher Jean, pour le bon point en composition ! (jamais arrivé depuis l'école...)
Vivement le 24, chère Jalhouse ! Promis : on se racontera sur nos blogs !
A bientôt, peut-être, chère Joëlle, sur la Place Stan., en votre agréable compagnie, cher Pas à pas.
Votre visite, et vos mots, c'est... le printemps avant le printemps !
Amitié.
Gilles