mercredi 29 octobre 2008

Prix littéraire Barrès... SURPRISE !

J'ignorais qu'il était en compétition !
Julie-Victoire, première bachelière de France
éditions ESKA 12, rue du Quatre-Septembre 75002 Paris


9 commentaires:

Anonyme a dit…

Bravo !Bravo ! Bravo ! vous le méritez sans hésitation ; d'autant que vous vous êtes aussi préoccupé des Baillards. Jean Castelli

Claudie a dit…

Sacrée consécration Gilles. Bravo.
Amitiés

diplodocus continental a dit…

Bravo!cher Gilles!Bravo! N'avez-vous pas été inspiré par une certaine colline? Ce prix constitue une victoire!celle de "Julie Victoire" La votre!...

Rénica a dit…

voilà une bonne nouvelle ! Toutes mes félicitations...mais sachez Gilles que ici avec ou sans prix on aime vous lire !
pour l'occasion je vous embrasse.

Popelina a dit…

Bravo, bravo, Gilles, laporteplume.
je vais essayer de le trouver ici. A bientôt sur de nouvelles terres.

Gilles a dit…

Merci ! Merci à vous, Amies, Amis, pour vos mots chaleureux.
En retour, je vous offre quelques lignes de Maurice Barrès, extraites de son admirable livre "le Mystère en pleine lumière". Il y parle du peintre (clin d'oeil affectueux à Rénica) Claude Gellée :
"(...)Je vois avec certitude ce que sont ici les émotions d'un jeune Claude Gellée. Non pas des paysanneries vues et copiées sur l'heure, mais des émotions profondes, liées à la vie même de Gellée, et traduites à l'aide des éléments que lui donnait la nature. Ce sont vraiment ses souvenirs, toute sa vie profonde. Sous tout cela, il y a l'expérience de toute sa vie.
(...)Moi aussi, petit enfant, j'ai parcouru les prairies de Claude Gellée que j'aime, que je comprends et de qui je ne suis pas.
(...)Qu'il y a d'amour à l'origine de ce goût, de cette science (passion) de Claude pour la nature !
Voilà mes sources. Ce sont les siennes. Nous avons bu aux mêmes rives.
(...)Quand donc la majesté de Rome viendra-t-elle donner du style, prêter son caractère éternel à ces frêles peupliers des routes de mon passé ?"
Je les lirai, avec d'autres extraits, ce dimanche 2 novembre après-midi, lorsque je recevrai (pour Julie-Victoire )ce prix qui me fait rougir de plaisir parce qu'il... porte son nom !
Oui.. les Baillard... la Colline... votre présence !
Je vous souhaite, Amies, Amis, la plus belle des journées (et bonne lecture à vous, chère Popelina).
A bientôt.
Amitié.
Gilles

Anonyme a dit…

Comme on sent bien votre amour pour la Lorraine. Vous êtes bien un des continuateurs de Barrès ; il était normal que le prix vous revienne.
Je joins mes supplications à celles de Mme Frémiot pour que vous participiez au salon du "Livre Lorrain" à Lemainville. Jean Castelli

Angèle Paoli a dit…

Mes félicitations. Cet ouvrage était noté dans mes carnets. Je vais me le procurer au plus vite.
Amitiés cap-corsines et cap-corsaires,
Angèle

Gilles a dit…

Merci Angèle et Jean.
Qu'elle est longue la distance entre Corse et Lorraine !
Mais qu'il est court le chemin qui mène... au coeur !
Amitié.
Gilles