jeudi 30 octobre 2008

AFRIQUE... EXHORTATIONS !

Avec son emphase habituelle, le ministre français des Affaires étrangères exhorte les instances internationales (l’états-unienne ONU et l’indéfinissable UE) à intervenir en Afrique centrale où se développe une nouvelle guerre. En réponse, le secrétaire général Ban KI-MOON exhorte les Africains à plus de calme et préconise la paix…
Tous exhortent, mais chacun profite de la situation !
Car, enfin…
-Si Hutus et Tutsis n’avaient pas été montés les uns contre les autres par les anciens maîtres européens du pays (privilèges accordés à la royauté tutsie jusqu’en 1959 au prétexte qu’elle était de peau moins noire, donc plus apte à diriger, puis -la présence coloniale étant devenue inconfortable- renversement d’alliance et pouvoir confié aux Hutus largement majoritaires)
-Si les richesses naturelles des pays concernés (République Démocratique du Congo, Rwanda, Burundi…) étaient moins séduisantes
(diamant, or, cuivre, cobalt, étain, pétrole, gaz naturel, uranium, caoutchouc… bois précieux et utilitaires : acajou, okoumé, teck…) peut-être les convoitises des pays de l’hémisphère nord dont nous sommes seraient-elles moins aiguës, et notre propension à armer les belligérants moins soutenue !
N’oublions pas que, pour faire la guerre, il faut des armes, des véhicules, du carburant, des vivres, des uniformes, des munitions, des chefs formés, des soldats convaincus et, surtout, de bons motifs de la faire !
On peut... on doit aujourd'hui se poser la question suivante : quel rôle, dans ces conflits génocides, jouent les États-Uniens, les Européens, les Chinois, les Indiens… tous très présents sur place et… avides de matières premières devenues indispensables à leur religion imbécile de la « croissance » ?
Les manipulations des peuples africains maintenus immergés par des intérêts sordides de peuples de nations et/ou organisations prétendues émergeantes ou émergées (termes de poésie économiste) ne datent pas d’hier !
Nous avons l’expérience et la connaissance de ces crimes à répétition commis par des Africains dont nous avons armé la conviction (à coup de chèques) et le bras.
Allons-nous, une fois encore, regarder de loin couler le sang qui, bientôt, renflouera les caisses de nos banques moribondes et redorera les actions de nos fous de bourse, en acceptant la version fallacieuse des tenants riches des pouvoirs selon laquelle « nous mettons tout en œuvre pour éviter de nouveaux massacres » ?
Il semble que OUI, la bonne conscience s’étant réinstallée aux commandes d’une information-désinformation officielle efficace, puisque dans les mains des industriels et financiers internationaux animateurs du théâtre africain de marionnettes.
Pauvre Afrique !
Exhortons ! Exhortons, et… pillons !

image AFRIQUE Wikipédia

4 commentaires:

micheline a dit…

oui, oui!! comme je suis pleinement d'accord!!
mais encore une fois comment faire? comment faire pour déchirer le voile de toutes les manigances???
informer! informer ! et qui filtre les informations??
qui la main sur le coeur et le bandeau sur les yeux exhorte les responsables de cesser le carnage?
un petit envoi de militaires ferait encore mieux l'affaire!!!!!

diplodocus continental a dit…

Bravo! que des analyses comme celle-là reviennent!Ce n'est pas le vaudou qui va les sortir de là.Pauvre Afrique mais "jeune Afrique".Les "Lumumba",les Malcom X ,les Chikaya Utamsi...doivent bien etre quelque part...

Charlie a dit…

je crois que l'Afrique ce fait manipuler pour ses richesses mais ils sont tellement tenu a la pauvreté que meme s'il le savent ils ne peuvent rien faire....ce sont ces exploitations qui leurs donnent une source de revenue et qui les faits 'vivre'...peut etre est-ce en quelques sorte comme une prison....cela dure depuis trop longtemps et leurs économie est presque inexistante, mais aulieu de les trainé comme sa les pays qui abusent devraient se mettre ensemble pour les aiders..mais cela pourraient les enrichirs et pour nous, nous appauvrir..ce ne serait pas si grave ce serait l'équité. Pourtant c'est si dure pour tout les pays, meme pacifique, ne veulent etre moins riche.

Rénica a dit…

Et oui l'Afrique se meurt...mais tant que nos dirigeants quels qu'ils soient n'auront aucune valeur morale ou ethique rien ne changera...Seul le pouvoir fait vibrer le tiroir caisse qu'ils ont en guise d'organe vital. Surement faudrait il passer à la machine à laver toutes ces cervelles qui nous gouvernent... Afrique lève toi et hisse haut tes couleurs!