vendredi 23 mai 2008

Le feu...

Qu'entretient-il, ce jeune paysan de Grenade, en soufflant sur les braises... Le feu sacré du poète ?
Vestale-Imaginale en haillons sous les yeux de Misère ! Quelle lune soulagera
Ta douleur de citron et de bouton de rose ?
Terre de lumière
Ciel de terre.
Federico Garcia Lorca
El paso de la Sigiriya - Le pas de la Seguirille (extrait) Traduction Gilles de Seze
Achille ZO Grenade 1860 musée des Beaus Arts Pau photo GL
musique distribuée par Deezer.com

5 commentaires:

micheline84 a dit…

je ne sais pas, je ne sais plus comment dire sans blesser...
comment faire pour souffler sur la braise sans provoquer l'incendie

Rénica a dit…

Mystère...le feu sacré du poête... ou il attise les braises du désir peut être...du feu de la vie sûrement ! Et qui est ce personnage près de lui ? la vie,la sagesse, l'expérience ? De qui est cette peinture ? Je decouvre encore et j'aime beaucoup...Que de découvertes et de richesses sur ce blog...merci Gilles !
amicalement

Rénica a dit…

Mystère...le feu sacré du poête... ou il attise les braises du désir peut être...du feu de la vie sûrement ! Et qui est ce personnage près de lui ? la vie,la sagesse, l'expérience ? De qui est cette peinture ? Je decouvre encore et j'aime beaucoup...Que de découvertes et de richesses sur ce blog...merci Gilles !
amicalement

beatrice a dit…

La porte près d'eux est une invitation à la fraicheur,à l'ombre,au mystère,dans le ventre de la colline..".La cabale noire n'a pas voulu boire",celle de "Yerma,"la femme stérile ...Quelle belle langue est celle de Lorca...!J'ai bercé mes enfants avec ses berceuses et le mien,et l'Indien, et la Roumaine,puis "vinieron los gitanos"....La femme ne peut etre que stérile ou Vestale...Comme il aimait sa terre Cher Gilles!comme il aimait les gitans,je pense aussi à Pasolini...dévorés par le feu de leur intériorité,de leur exigence de pureté,de leur étrangeté...

Lyse a dit…

Et si le feu sacré du poète était fait de larmes, de sang et d'émotions, les vraies celles qui viennent des battements du coeur.
Bonne journée Gilles et merci
Amicalement