lundi 25 mai 2009

La police à l'école !

Voilà une bonne décision qui marquera notre temps politique !
Le ministre de l'Education nationale vient de renvoyer tous les policiers de France à... l'ECOLE !
Nul doute que cela leur fera le plus grand bien.
Mais pourquoi eux seulement ?

Réjouissons-nous !

Au-delà de l'arrestation des enfants dès la maternelle, sous le portique-joug et après la fouille, notre pays redécouvre...

les voies sacrées de la connaissance !

image : école rurale dans les Vosges photo GL 10 08

7 commentaires:

souklaye.sylvain a dit…

Quand la violence est une norme sociale et une garantie économique, la cour de récréation devient un crash test idéal.
De l’enfant roi à la délinquance juvénile, tout est une question de fiche d’imposition.
Quand il y a des claques qui se perdent et des procès qui se gagnent, la loi parle pour la connaissance.
Entre les ayants droit de Jules Ferry en perdition et la tentation de l’inspecteur Harry, les mineurs cotisent pour leur majorité.
La suite ici :
http://souklaye.wordpress.com/2009/05/21/post-it-police-scolaire/

Anonyme a dit…

Le plus grave, c'est que tous ses expédients dénotent une incompétence à solutionner les problèmes de notre jeunesse. Qu'en sera-t-il dans quatre ou cinq ans ?
Amitiés. J.C.

Fille de l'Eau a dit…

Vont être rapidement renvoyés, encore un futur gros plouf.

Encore un mimétisme venu tout droit de l'école états'uniennes, on voit ce que cela a donné et donne cette pédagogie.

Mais l'école leur apprendra peut-être à réfléchir sur des devoirs mal faits : arrêter des délinquants de 6 ans par exemple.

castor a dit…

Quid d'une société qui ne sait que et quoi faire de ses enfants ? Qui ne les aime ni les protège, qui ne leur propose rien que l'insécurité, la peur, la corruption, le mensonge, la trahison et en fin de compte la répression ,
Quid d'une société qui ne sait que et quoi faire de ces vieux ? Qui ne sait où les mettre quand ils sont invalides et impotents....
Quid de cette société là, que nous avons tous peu ou prou contribué à ad venir...Pour combien de temps encore ?

Rénica a dit…

Que tout le monde retourne à l'école..n'est pas une mauvaise idée !
Cela a longtemps été mon cheval de bataille quand je travaillais avec "mes familles" en difficultés qu'elle s'autorisent à retourner à l'école pour le suivi de leurs enfants. Quand ces parents ont eux-mêmes été en echec scolaire, pas toujours facile de faire ce premier pas mais il faut l'encourager...
Quant à étiqueter les enfants dès la maternelle celà se met sournoisement en place hélas...

Anonyme a dit…

J'aime bien la petite école en photo. Elle me rappelle celle du village où j'étais réfugié en 1940. Le brave instituteur enseignait du CP au certificat d'étude !! Pas un de nous n'aurai osé se rebeller et pourtant à l'époque les chatiments corporels étaient fréquents (tirage d'oreille, coups de règle sur les doigts etc.. Je ne suis resté qu'une année (j'ai regagné Nancy) et j'en ai gardé un bon souvenir.
Amitiés. J.C.

Gilles a dit…

Oui,la mode anglo-saxonne n'a pas fini d'"inspirer" nos élus ! Et le "tout sécurité" n'a pas fini de rapporter des voix aux malades du pouvoir ! Régner par la peur (voire la terreur) savamment entretenue, et par ses exploitations démagogiques fonctionne toujours... un temps ! C'est après que tout se gâte !
En outre, je crois qu'une nation qui soupçonne en permanence ses propres enfants (les arrête à l'école même !), et menace de les emprisonner dès la maternelle (dans les locaux scolaires ou ailleurs !), est une nation moribonde. Il ne suffit pas d'ouvrir une base militaire en Orient pour faire croire qu'elle est encore forte.
L'illusion ne dure qu'un temps !