mercredi 31 décembre 2014

Voeux républicains 2015




 





France, décembre 2014 : on meurt de faim dans les cités, pas… dans les palais nationaux !

France, décembre 2014 : on meurt de froid dans la rue, pas... dans les ministères !

France, décembre 2014 : on meurt par défaut de soins dans les campagnes, pas… dans les beaux arrondissements de la capitale !

France, décembre 2014 : les télévisions nous écœurent chaque jour de foie gras, de caviar et de truffes… tandis que les soixante-sept mille bénévoles des Restos du Cœur peinent encore à trouver des boîtes de sardines et de petits pois pour un million d’affamés issus des sept millions de malheureux qui vivent en dessous du seuil de pauvreté !

Dans quelques heures, celles et ceux qui le peuvent sauteront au cou de leurs proches pour leur souhaiter une bonne année 2015.

Même le président « normal » de notre République malade sacrifiera à la tradition de la cérémonie des vœux. Avec des mots laborieusement choisis par des « serviteurs de l’État », il tentera d’endormir son peuple en lui chantant une berceuse lénifiante truffée de « je » monarchistes et de « e » incertains, tandis que son premier ministre annoncera d’une voix trop ferme pour être de « con-passion »  (c’est déjà fait !) une nouvelle année (voire trois !)  de sacrifices à ses « cons-patriotes ».

Le premier distribue les bonbons… le second les coups de bâton !

Comme en Lorraine, autrefois, quand passait dans les maisons le bon saint Nicolas aux jouets, suivi du père Fouettard aux verges !

Mais, en ce temps-là, l’un et l’autre avaient pour public… les enfants.

Serions-nous aujourd’hui assez infantilisés par les manipulateurs de marionnettes d’État pour que les deux plus hauts dirigeants de notre pays usent, pour nous tenter de nous séduire en nous préparant au pire, de cette stratégie d’hier destinée aux galopins cachés sous des mimiques d’enfants sages ?

Leur inquiétant pas de deux confirme une confortable entente de la « France du haut » sur le dos déjà cassé de la « France du bas ».

Au moins, sur cette stratégie, ils sont d’accord !

Alors, soyons d’accord, nous aussi, pour leur présenter ainsi qu’à leurs équipes de la promotion Voltaire et de quelques autres chapelles… les vœux que voici :

Que cette année 2015 vous soit une année de plus grande humilité, et de paroles plus vraies, donc plus rares, de plus grand respect de celles et ceux qui vous ont élus ou nommés, de plus grande conscience citoyenne, de plus grande conformité dans les comportements et l’action avec les valeurs de notre République tellement chères à nos anciens martyres de vos guerres que les valses de gerbes ou échos de discours devant des monuments -même sous une pluie battante- ne suffisent pas à honorer !

Que cette année 2015 vous permette de découvrir vos concitoyens, leur réalité de vie quotidienne -de survie trop souvent-, par une proximité réelle plutôt qu’en vous déguisant pour venir les renifler quelques heures durant, ainsi que l’ont fait récemment plusieurs parlementaires pour des clowneries télévisées !

Que cette année 2015 vous offre le temps de relire (lire ?) Victor Hugo, ce poème surtout qui invite à ouvrir une école plutôt qu’une prison (dans une politique carcérale devenue marché puisque confiée aujourd’hui au privé) :

Chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne.

Quatre-vingt-dix voleurs sur cent qui sont au bagne

Ne sont jamais allés à l’école une fois,

Et ne savent pas lire, et signent d’une croix !

Que cette année 2015 vous ouvre les yeux sur la vraie nature du grand patronat qui vous incite chaque jour davantage à prendre l’argent dans la poche du contribuable de base pour le glisser directement dans celles déjà bien garnies des actionnaires. On peut « aimer l’entreprise » et, justement parce qu’on l’aime, l’inviter à agir dans un cadre réglementaire républicain, à réinvestir en France plutôt qu’à engraisser les paradis fiscaux dont l’un, très proche, vient de donner à l’Union européenne, avec votre assentiment, son… président !

Que cette année 2015 vous aide à tourner vos regards vers l’Est plutôt que vers ces pays de l’Ouest qui se sont outrageusement baptisés « communauté internationale », ne respectent aucune règle d’humanité, qui exécutent dans la rue leur population noire, dans les écoles leurs enfants, qui vivent armés jusqu’aux dents (parce que le commerce des armes domestiques est aussi un commerce !), qui obésifient le monde, pratiquent l’emprisonnement sans jugement et la torture, qui, sous la menace de drones meurtriers veulent soumettre l’humanité à leur loi exclusive et vous entraînent (nous entraînent) dans des guerres redoutables à l’usage de leurs seuls intérêts. L’Europe se construit à l’Est, pas à l’Ouest, surtout pas sous la dictée de Washington qui sait acheter ses complices même dans nos rangs ! Nous citoyens de France et d’Europe méritons un meilleur modèle que celui-là !

Que cette année 2015 vous inspire des comportements et décisions capables de nous rendre fiers de vous, donc de notre pays ! Comment être fiers de notre qualité de Françaises et de Français si nous ne pouvons pas l’être de vous qui, grâce à la confiance que nous vous avons offerte par l’élection, incarnez ce pays que nous aimons ? La fierté se mérite. Vous ne devez jamais oublier que, sans cette fierté nécessaire, il nous est impossible de nous investir à fond dans la réussite collective tellement absente aujourd’hui !

Que cette année 2015 vous fasse perdre de vue, douze mois durant, l’élection de 2017, cet objectif imbécile qui vous empêche d’apercevoir l’horizon vers lequel nous devrions marcher ensemble. Rivés à cette échéance, vos yeux (comme ceux de vos serviteurs qui ajoutent leur cécité à la vôtre) sont devenus incapables de discerner les perspectives ouvertes qui, pourtant, existent. Un ancien Président a déjà lancé sa machine de guerre afin d’anéantir l’actuel qui s’agrippe à ses accoudoirs dorés pour résister à l’assaut.  Quel qu’il soit, le gagnant de cet affrontement partisan sur fond d’idéologies virtuelles, sera en réalité le perdant qui entraînera notre pays exsangue dans une chute plus vertigineuse encore !

Que cette année 2015 vous fasse prendre enfin conscience que, si vous jouez avec votre destin personnel (votre droit le plus élémentaire) votre position, de quelque obédience politique que vous soyez, votre rayonnement, votre maîtrise des rouages des pouvoirs, votre isolement dans une bulle en apesanteur chaque jour renforcé par vos cabinets, risque de transformer ce jeu personnel en une tragédie nationale, une victoire de la misère dont, cette fois, notre France aura du mal à se relever !

Que cette année 2015 vous suggère de relire et faire relire à vos équipes de collaboratrices et collaborateurs la belle devise de notre République LIBERTE – EGALITE – FRATERNITE, de la répéter et faire répéter chaque matin dans tous les ministères, dans les salons du Parlement, dans les bureaux des Institutions, partout où elle semble avoir perdu de sa force, à voix haute, à la manière d’un mantra.

Alors, peut-être, sous les cendres des égoïsmes partisans, se réveillera… le CIVISME !

Belle et bonne année 2015.
Salut et Fraternité.


9 commentaires:

Anonyme a dit…

Cher Gilles. Merci de tes vœux. Je vous adresse à Toi et à Frédérique les miens, surtout de bonne santé pour que tu aies toujours le tonus pour nous rappeler (surtout à la France d'en haut) que beaucoup de ceux que nous rencontrons chaque jour ne savent comment sera pour eux la nouvelle année et même s'ils verront la suivante. Je ne vous souhaite pas de succès littéraires, ils sont déjà là ! Je vous embrasse. J.C.

Patrick a dit…

Cher Gilles,

Tout d'abord tous mes vœux pour que tous tes souhaits les plus chers soient satisfaits.
Merci pour ce billet, qui n'est pas doux pour ceux qui osent toujours dire qu'ils représentent les Français, tous les Français.
Lisent-ils tes mots ?
Je t'avoue que je suis de plus en plus désabusé. La République, c'était avant, aujourd'hui c'est la dictature esclavagiste... Luxembourg, Wall Street, même combat, presser le peuple pour qu'il n'en reste plus de jus, et dans leur stratégie du choc, plus aucune volonté de rébellion. J'ai la douloureuse impression qu'ils ont définitivement gagné. Le citoyen n'existe plus. Le consommateur, oui, surtout s'il a la capacité de payer impôts et taxes...
Bref, nous sommes dirigés (car on est trop con pour connaître la voie tout seul) par des vampires, mais qui ne connaissent ni le jour ni la nuit, 24/24 ils sucent le peu d'espoir d'une meilleure société qui reste dans nos rêves de gueux.
Je ne crois plus du tout dans un élan de révolution, même douce. Nous sommes tétanisés.
Nombreux sont ceux qui comme toi essaient de réveiller les esprits en ouvrant les yeux qui font voir la lumière. Combien sont entendus ?
Je fais le vœux que cette nouvelle année me fasse le plus des cadeaux en me montrant combien j'ai eu tort de me montrer aussi désabusé dans ce commentaire.
Mes amitiés aux habitués de ce magnifique blog.

Bien à toi,
Patrick

Gilles a dit…

Merci, mes chers amis, pour vos réactions à ce billet d'humeur.
Et je vous souhaite une belle et bonne année 2015. A bientôt. Très cordialement. Gilles

Anonyme a dit…

Bonsoir Gilles,
Je suis comme le Monsieur qui se prénomme Patrick , désabusée ...je me sens bizarre tellement le sentiment de prêcher dans le désert est IMMENSE!!
Heureusement que des voix telles que la tienne s'élèvent au dessus des cités et des campagnes pour dire fort ce que certains pensent encore comme toi et moi..Mais cette société d'argent où tout est commerce , me donne la nausée!
Pour donner un peu de baume à nos coeurs envahis d'aigreurs, je dirais que nous avons la chance encore d'être des créatifs ( qualifiés souvent d'utopistes !!) mais sans ces créatifs plus de rêves! de nouveautés! et sans doute si je pense comme il se doit la solution viendra de créatifs de tout poils, dans l'industrie, dans les sciences, en politique aussi ... et aussi sur la plan culturel pour redonner un sens à la beauté , à la vie !! je suis heureuse de faire partie de ces créatifs , car avec les mots, les images, le don de soi , nous pouvons tant faire encore !!
Allez à nos pinceaux! à nos livres! aux écrits comme les tiens! allez scientifiques ! et créatifs DEBOUT!!!
Voilà ce que je souhaite pour 2015
mais 2015 c'est court pour les années à venir !!
Qu'en effet le blason de notre République brille de la couleur de l'espoir et non pas de l'or!
mille pensées à toi
salut et fraternité
KatyL

Gilles a dit…

Alors... en avant, ma chère Katy ! Car c'est de la méditation associée à l'action que naît la Lumière !
Je t'embrasse très fort. Gilles

Zaz Chalumeau a dit…

Cher Gilles,
Vous qui me connaissez aujourd'hui un peu mieux qu'hier, vous savez que je partage vos pensées sur ce sujet précisément...
Belle et bonne année à vous et ceux que vous chérissez.
Zaz

Gilles a dit…

Partageons... partageons... chère Isabelle ! Que 2015 vous soit heureuse. A bientôt. Je vous embrasse. Gilles

Aurore M. a dit…

Merci Gilles pour ce blog qui nous rend plus clairvoyants, j'ai lu avec un grand intérêt ces voeux républicains. Pauvre Marianne, qu'avons nous fait de toi ,de tes rêves.
Bonne année Gilles,puissent les gouvernants d'occident et d'ailleurs prendre conscience qu'ils mèenent notre Monde à la catastrophe.

Gilles a dit…

Merci Aurore, pour ces touchantes impressions de lecture. Que l'année 2015 vous soit bienveillante et généreuse. A bientôt. Amitié.