mercredi 2 décembre 2009

Mines... arrêt !

Marre de subir les manipulations de tous les tordus de la ciboule ! Plus que marre ! Il suffit que nos voisins amateurs de chocolat aux noisettes et de bonbons que le riz colla votent à Sion pour que l’ensemble de la planète politico-médiatique s'ébranle, s’emballe, puis en remette des louches et des louches ! Comme si le vieux Russe Haszchun-Henun, diabolisé par les mêmes, n’avait pas suffi à affoler le trouillomètre de tous les peuples ! Dans cette foulée imbécile, pourquoi n’organiserions-nous pas, aussi, un vote à Sion à valeur planétaire sur la voracité des escargots dans les planches de laitues, ou l’agressivité potentielle des claviers d’ordinateurs pour les doigts d’humains ? Bien présentés à grand renfort de colonnes à la hune, de pages complètes de jité, et d’interventions somp-tueuses de parle-ment-taire, ces sujets auraient aussi de quoi faire passer au second plan la détresse des banlieues, l’explosion des restos du cœur, les factures figées des autres restos pourtant déjà payées en partie par la remise de tévéa, le prochain envoi de nos soldats en Afghanistan (O tan… suspends ton vol !), les voyages « semi-privés » du souverain dans les pays pets-trop-liés, les pas-radis fiscaux, et le reste à... lavement !
Marre, oui, de subir la terreur de ces poseurs de mines qui profitent de nos « et moi ?» pour faire leurs coups en douce !
Plus que marre !
MINES… ARRET !

3 commentaires:

Anonyme a dit…

aux minarêts ils préférent les tours eiffel à sion...

Anonyme a dit…

Ouh la la ! Je sens que vous êtes en colère et vous avez raison une fois de plus.
Nous calmerons nos nerfs le 15 février. Amitiés à tous deux.J.C.

vince a dit…

Pour avoir visité le Maroc et la Tunisie je peux dire que les minarets du genre Koutoubia, mosquée de Paris, ne me posent pas de problème. Je les trouve même plutôt jolis. Sauf ces sortes de fusées AIR-SOL de style turc.

je préfère comme beaucoup
savoir où se trouvent les édifices religieux plutôt que de les savoir dans des caves "obscures".

Pour ma part je pense que le problème doit être vu sous un autre angle. La presse a dérivée sur le sujet.

Les minarets ne devraient pas déranger tant qu'ils respectent le style du pays. Et ils doivent s'adapter.

Si tu veux faire construire un pavillon on va te demander qu'il respecte un "cahier des charges", une pente et une couleur pour la toiture, la couleur des volets assorties à celle de la région, on va t'interdire les volets roulants dans certains villages, les toits à quatre pans dans d'autres. etc.. Bref ton permis de construire doit aussi plaire au "Môssieur de la DDE" chargé d'accorder le permis, ce qui n'est pas dans la poche à tous les coups (il y a dans ce service de véritables roitelets).
Alors je ne vois pas pourquoi on accorderait des facilités à des édifices religieux importés alors que ta maison est sous haute surveillance.
D'autant que si nos propres coreligionnaires veulent pratiquer dans des pays musulmans on leur demande de mettre leur croyance en berne jusqu'à leur retour dans leur pays. voire de s'adapter à la religion locale : port d'un foulard pour les femmes même si elles y vont à l'occasion d'une oeuvre humanitaire (tremblement de terre cataclysme...)

Je vais te paraitre contradictoire mais je ne comprends pas ces intellectuels, qui se hérissent lorsqu'on leur parle religion mais qui défendent bec et ongles la liberté de port du voile (y en a) et la libre construction de mosquées chez nous.

Je ne pense pas qu'on construise encore des églises, des temples ou des synagogues dans les régions islamisées (sauf peut être la Syrie et autrefois l'Irak).

S'il y a des "Guelizes" à Marrakech ou à Casablanca c'est par ce que nous étions "un peu chez nous". Mais vont elles encore résister longtemps?

C'est bien beau de vouloir défendre "nos immigrés" mais que leurs pays respectifs pensent un peu à nos expatriés.

amicalement
vincent