lundi 15 juin 2009

Pastourelle... cleire brunette ! fin

Traduction de la dernière strophe :

"Sire, mon coeur avez conquis
Par votre façon d'implorer.
Si vous ne pensez pas à mal,
Je vous garderai pour ami ;
Eloignons-nous de Perrinet
Qui est tout près. Je vous accorde
Un doux baiser : Prenez-le moi."
Lors l'enlaçai et elle dit :


"Je suis née dans le bonheur,
Car j'ai bel ami."

Comme quoi... il arrive que les histoires d'amour finissent bien !

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bonjour,

cela fait 20 ans que je cherchais ce texte.Quel bonheur que de pouvoir le relire.

Quel en est l'origine du texte SVP.

Merci beaucoup.

Je ne sais comment vous joindre...

Gilles a dit…

Bonjour,
Pour me joindre : il vous suffit d'aller sur mon profil pour trouver mon adresse courriel. Mais la voici :
gilles.laporte.ecri@wanadoo.fr
Quant à "Pastourelle...", elle est tirée du livre "Touvères lorrains - La poésie courtoise en Lorraine au XIIIéme siècle" textes présentés et transposés par Jacques KOOIJMAN, publié par les éditions du Club du Livre Lorrain en 1974.
On peut encore trouver ce livre chez les bouquinistes ou sur internet, peut-être...
N'hésitez pas à m'adresser un mot !
Très cordialement.
Gilles Laporte