vendredi 13 mars 2009

Silence... on détourne !


J’aurais pu parler des vacances de Monsieur Hulot au Mexique, de Total qui roule ses actionnaires dans l’or et ses salariés (et consommateurs) dans la farine, des procès Colonna et des terroristes du TGV, de la nouvelle croisière à quai du porte-diplomatie Charles de Gaulle, des patrons gonflés de Continental qui mettent leurs associés sur coussin d’air, et leurs ouvriers à plat (crevés et sans roue de secours), des indemnités de nos parlementaires et des caisses noires de leurs assemblées, d’un pape qui gère benoîtement des affaires "encombrantes", du prix du gaz et de son foutage de gueule exemplaire, de la gestion miraculeuse de la maladie et des déficits de la santé en France, du mépris constamment affiché du Medef, de la paie des footeux, de l'esclavage moderne, de la destination du fric racketté par les radars, de la replongée de notre pays dans la lessiveuse états-unienne de l’OTAN, de la nouvelle virginité des paradis fiscaux, du… de la… de…
Mais j’ai choisi, aujourd’hui… le silence !
Le printemps frappe à notre porte.
Les oiseaux chantent leur saison des amours.
Les bourgeons du lilas sont gonflés à craquer.
Peut-être, ce matin, un rayon de soleil…
Silence… on détourne !
image : Praye, en Saintois, au printemps photo GL 29 04 08

9 commentaires:

filledufeu a dit…

chut! coupez!

vangauguin a dit…

Eh ben! V'la l'printemps!

Quelques jolis gazouillis de vautours, une grosse troupe de pigeons mal accordés, beaucoup d'autruches aussi, des dindons attendant leur farce et leur petites dindes..., un président si chouette, ou girouette? quelques cerveaux lents, et les chauves souris...:-)

Volière, voleurs... Quelques vols en instance, quelques compagnies aériennes se crashent... la vie, quoi!

Vraiment, ça donne envie de s'envoyer en l'air...

Rénica a dit…

Oui le silence juste fermer les yeux rêver un peu...Madame rêve... au ciel comme disait Bahung qui vient de partir...

jalhouse a dit…

C'est agréable parfois le silence ...
Salvateur même ...
Bisou gentil poête ....

Anne Lise a dit…

ça fait du bien ce silence, une petite pause ensoleillée avant de poursuivre la route... à bientôt
la bise à vous deux
Anne Lise

micheline a dit…

Le poids du silence... fera-t-il bon poids???

vince a dit…

Manque juste le chant de l'alouette au zénith et on y est.

béatrice a dit…

Je vous admire,je ne suis pas aussi forte que vous:je tangue,je cherche un sol ferme sous mes pas et ne le trouve pas!J'aime votre humour:il est batisseur de futur!

Gilles a dit…

Coupez ! L'envol vers le rêve requiert... des bisous d'artiste et... la pause (pas la pose ! encore moins la posture !) Quant au poids... de l'alouette : celui du rêve, du nadir au zénith, d'un élan vrai vers... le futur !
Merci à vous toutes et vous tous. Vos mots et votre énergie me rappellent le titre d'une émission radio de Pierre Bellemare, autrefois, quand j'étais haut comme... trois rêves : vous êtes formidables !
Amitié et bises.
Gilles